vendredi 31 mars 2017

Not dead yet (pas encore mort)


Des rumeurs ces dernières années annonçaient Phil Collins gravement malade, la raison pour laquelle on ne l'entendait plus.
Phil Collins a voulu rassurer ses fans : non il n'est pas mort et oui il va mieux.
Il décortique ici sa vie : ses débuts au théâtre, puis à la batterie. Son arrivée chez Genesis, recruté par Peter Gabriel, batteur et chanteur, qui cherchait un deuxième batteur pour le groupe. Puis au départ de ce dernier quelques années plus tard, Phil Collins a pris le rôle de chanteur du groupe. D'abord par intérim, puis devant la difficulté à trouver la perle rare, ses camarades au sein du groupe ont trouvé naturel que ce soit lui, alors que Phil Collins n'aimait pas se mettre en avant, préférant être à l'arrière, à sa batterie. De petits clubs en salles de spectacles, de salles de spectacles devenant de plus en plus grandes jusqu'aux stadiums, Genesis a vu sa côte de popularité grandir et Phil Collins connaître un triomphe au sein du groupe mais aussi en solo en chantant  ses propres chansons. 
Si Phil Collins est monté très haut, il est également descendu très bas...

Mon avis : on ne peut lire cette autobiographie que si on est fan de Phil Collins, ce qui est bien sûr mon cas.  On voit là un personnage simple, modeste, attachant qui n'était pas destiné au succès. Ce que voulait Phil Collins c'était être batteur, pouvoir en vivre et faire vivre sa femme et leurs jeunes enfants, rien de plus. Il ne cherchait pas le succès.  On le disait boulimique de travail, trop présent sur la scène internationale... en fait Phil Collins est le genre de personne qui ne sait dire non quand on lui fait une proposition. Même s'il est fatigué, même s'il aimerait faire un break et rester chez lui avec sa famille... C'est ce qui lui a coûté ses trois mariages et l'a amené au bord du gouffre...
Personnellement je ne suis pas trop friande des autobiographies, mais Phil Collins me semblait être l'anti-star du monde de la musique. En lisant ce livre, j'ai découvert que c'est bien le cas. On découvre aussi l'univers impitoyable de la musique, ses petits travers, l'égo de certaines stars...  Autant vous dire qu'après la lecture de cette autobiographie que je suis encore plus fan qu'avant de cet immense personnage qu'est Phil Collins (même s'il n'aime pas qu'on le définisse ainsi) !

Not dead yet - Phil Collins - Editions Michel Laffon

Valérie

jeudi 30 mars 2017

Nouvelle boîte

Je ne parle pas de boîte aux lettres, mais d'une nouvelle boîte en cartonnage, commencée à mon p'tit club de broderie et terminée chez moi ce dimanche. J'avais au préalable brodée une petite mésange qui s'est posée sur le couvercle.



C'est une boîte "fleur" qui s'ouvre ainsi. J'en avais déjà réalisée une il y a quelques années et ce modèle m'avait bien plu. C'est avec plaisir que j'ai donc fait à nouveau ce modèle au club de broderie.


Adorable, non ?


Je suis peu présente actuellement car à vrai dire je brode peu et je bricole peu. Je dors très mal depuis un bon moment, de vraies insomnies, et je ne tiens pas le soir.  Ceci dit même en me couchant tôt, ça ne change rien ! Soit je m'endors tôt mais je me réveille plusieurs fois (jusqu'à cinq fois certaines nuits), soit je n'arrive pas à m'endormir et quand je m'endors c'est pour 2 ou 3h... Si vous avez des conseils, je suis preneuse. Je connais mon médecin et à part me donner des médocs à bases de plantes, il ne fera rien de plus et ne m'arrêtera pas. Donc si je peux me débrouiller "naturellement" ce serait bien.
Les journées au travail me semblent longues avec cette fatigue très présente...
Donc je ne brode pas ou si peu, je  bricole peu, je ne regarde pas les blogs faute de temps ou de courage... Je pense que je vais d'ailleurs faire l'impasse sur toutes les newsletters reçues depuis un long moment et je vais repartir de zéro, de même pour les commentaires sur le blog. Si vous attendiez une réponse pour quelque chose, le plus simple est de m'envoyer un mail (adresse dans la colonne de droite).
Voilà, je n'expose pas souvent mes soucis, je voulais juste exprimer pourquoi je suis peu là.

Valérie

mercredi 22 mars 2017

Le lapin voyageur

Voilà un moment que je ne vous avais pas parlé de Pixel... Notre coquin de lapin est parti en vacances avec nous aux vacances scolaires !! Oui !!  Et il en a fait de la route... nous sommes allés près de 800 km de chez nous, en Bretagne, à Saint-Malo exactement afin de voir les grandes marées d'hiver. Celles-ci, couplées à de forts vents d'hiver, sont les plus belles. 
C'était le premier long voyage de notre lapinou, les autres n'ayant jamais dépassés 1h de route.
Nous étions donc un peu inquiets (moi beaucoup) mais les conseils que m'a apporté mon amie Mélanie ont été les bienvenus et tout s'est super bien passé.
Je vous laisse avec Pixel pour vous raconter ça...

Eh bien oui, j'ai accompagné mes humains de compagnie en vacances... par surprise on m'a mis dans ma caisse de transport... je me suis demandé où on allait ! Chez ma véto ? Chez mes bunny-sitters ? Mais non... le voyage a duré, duré... Heureusement j'avais ma serviette douce pour me rassurer, une ba-balle de foin pour manger et quand la voiture s'arrêtait on me donnait de la verdure, des morceaux de pomme pour m'hydrater. C'était rassurant ! Quand j'en avais marre je grattouillais un peu le fond de ma caisse, mais le plus souvent je dormais. J'étais en sécurité, voyez-donc, on avait même mis la ceinture de sécurité à ma caisse de transport ! 


Et au bout d'un interminable voyage, on est arrivés. C'était bizarre, ça ne sentait pas comme chez nous et j'entendais des cris  d'oiseaux bizarres...
Tout de suite mes humains de compagnie ont préparé ma cage avec mon coin toilette, mon foin, mon biberon d'eau et mes petits granulés adorés. Ils ont cru que j'allais avoir envie de me dégourdir les pa-pattes après être resté dans ma caisse de transport si longtemps, mais non... A l’ouverture de la porte de ma caisse, j'ai sauté droit devant moi dans ma cage. Et là j'ai fait quantité de crottes, pipi et ensuite j'ai mangé, bu. Parce que je n'avais pas souillé ma caisse de transport de crotte ni de pipi... 
Plus tard, là j'ai pris le temps de découvrir mon nouveau chez-moi. J'ai fouiné partout, le nez au sol, découvrant une nouvelles maison, de nouvelles odeurs...



Il parait qu'on voyait la mer, mais moi je ne m'en souciais pas. C'est quoi la mer d'abord ?   


Je ne voyais pas pourquoi mes humains de compagnie s’extasiaient comme ça ! 


Comme l'appartement était bien conçu,  sans trop de fils électriques, j'ai vraiment eu une grande liberté de trotter partout...




Mes humains de compagnie disaient qu'ils étaient heureux d'être en vacances, je peux vous dire que moi aussi ! C'était royal d'être avec eux ! 


J'ai même fait mon coquin, je ne voulais pas sortir du placard où on avait mis mes petites affaires... 



Bon si je suis sorti c'est que ma copine l'humaine m'a attiré avec mes granulés adorés, eux ils n'étaient pas dans le placard, zuuuuuut ! 


J'avais ma serviette préférée, pour m’allonger si envie et avoir chaud. Mais c'est comme à la maison : je m'allonge souvent ailleurs...


Et un matin, ma grand copine l'humaine m'a attrapé par surprise et remis dans ma caisse de transport... les vacances étaient finies. On a fait le chemin dans le sens inverse, toujours aussi long pour moi... Mais je me suis aussi bien comporté, calme, faisant la sieste la plupart du temps... 
Etre avec mes humains de compagnie en vacances c'était vraiment chouette ! Je suis prêt à recommencer...



A venir : les photos des grandes marées...
Valérie

lundi 20 mars 2017

SAL Le Vieux Chalet - Photos après 2e objectif

Comme vous allez le voir, je n'ai pas eu beaucoup de photos. Valérie 44 m'a envoyé la sienne bien qu'elle n'ait pas atteint l'objectif et je trouve ça gentil. Merci beaucoup Valérie !

Voici donc où elle en est, espérant pouvoir rattraper son retard (mais je suis confiante, c'est tout à fait possible) :


Et mon avancée :


A noter que je n'ai pas brodé le petit bout de frise parce que j'ai fait une grosse erreur qui a décalé de quelques points mes motifs. Aussi pour ne pas décaler aussi la frise, je vais la faire plus tard, c'est plus prudent et si vous avez peur également de ne pas bien retomber dessus au fil des étapes, je ne vous en voudrai pas si vous la faite aussi à la fin...

Et j'ai omis de prendre la photo avant de commencer l'objectif suivant, hi hi hi, on voit où j'en suis déjà arrivée...

En revenant sur mes tous premiers messages concernant ce SAL, j'ai remarqué qu'une brodeuse, Jacqueline, comptait faire ce SAL, mais je n'ai eu aucune nouvelle... dommage...

Bonne semaine.
Valérie

mercredi 15 mars 2017

SAL le Chalet - 3e objectif

Pas de photo à vous montrer, je n'ai que celle de ma broderie. J'attends un peu au cas où, mais je sais déjà que Nelly qui vient de retrouver un travail n'a pas avancé sa broderie. Et Sophie a été occupée par quelques travaux de rafraîchissement chez elle...

Voici quand même le 3e objectif... Cette fois il y a du remplissage en plus des 2 personnages...

RDV le 15 avril pour la suite, peut-être avec des photos.

Valérie

mardi 14 mars 2017

Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur


Dans les années 30, Jean Louise (petite fille surnommée Scoout) passe une enfance paisible aux côté de son frère Jem, et de leur père veuf, Atticus, avocat dans leur ville de Maycom en Alabama. Atticus est aidé par une gouvernante noie, Calpurna, qui les élèves comme ses enfants, dans le respect de l'autre. 
Atticus va être commis d'office pour défendre un noir, Tom Robinson, accusé d'avoir violé et battu une jeune femme blanche. Atticus, honnête homme, va défendre Tom comme s'il s'agissait d'un homme blanc, démontrant point par point que l'accusation est fausse. 

Mon avis : je ne peux en dévoiler plus pour ne pas raconter la fin de l'histoire pour les personnes qui n'auraient pas lu ce livre. 
C'est un classique de la littérature américaine et je suis ravie de l'avoir lu même s'il n'est pas évident à lire, et l'intrigue a été longue à se mettre en place. C'est malheureusement une histoire qui pourrait être d'actualité tant les mentalités ont du mal à évoluer dans certains états américains...

Je l'ai acheté chez France Loisirs mais il existe aux éditions du Livre de Poche.

Valérie

lundi 13 mars 2017

Pour Brigitte, alias Frimousse !

Certaines le savent, j'ai toujours du retard pour les surprises d'anniversaire... et pour mon amie Brigitte, plus connue sous le pseudonyme Frimousse et son célébrissime blog (que j'ai connue bien avant la naissance de son blog car à l'époque nous habitions l'une près de l'autre) je ne déroge malheureusement pas à la règle... 
Brigitte aura eu en 2017, les cadeaux d'anniversaire de 2015 et 2016... eh oui... bon pour 2016 je n'étais pas trop en retard, elle est du 31 décembre...
Mais quand même...

Voici donc les photos des petites choses que je lui ai envoyées et qu'elle a reçu non seulement avec surprise (c'est sûr qu'elle ne devait plus s'y attendre), mais avec avec plaisir...

Pour son anniversaire de 2015 je lui ai confectionné une pendouille chouette, je ne sais pas si elle a une orchidée pour la suspendre dessus mais chez moi ça rendait plutôt bien sur mon orchidée défleurie : 




Pour son anniversaire de 2016, j'ai brodé son prénom, entouré de deux oiseaux, sur une serviette de couleur écrue : 




J'avais joint à ces surprises des gourmandises de la région et des petits produits pour se faire belle et qui sentent bon... mais j'ai oublié de les prendre en photos !!

Vous vous en doutez, Brigitte a été ravie ! :-)
Je vais essayer d'être à temps pour celui de cette année, hi hi hi !

Bonne semaine
Valérie


samedi 4 mars 2017

Chats et papillons

Pour changer de la broderie, quelques petites cartes d'anniversaire confectionnées en un après-midi.  C'est toujours un plaisir de bricoler...





Peut-être en recevrez-vous l'une d'elles à votre anniversaire 😉

Valérie

vendredi 3 mars 2017

Une montbéliarde en voyage


Je suis toujours en retard pour les anniversaires, ça devient presque une habitude... parfois je prends presque 6 mois de retard, mais vous verrez prochainement que j'ai fait pire... 
Emmanuelle, dite "Esperluette" a eu elle-aussi sa petite surprise d'anniversaire en retard. Si vous êtes habitués au blog, vous aurez reconnu ma petite vache Montbéliarde, que j'ai déjà confectionnée à plusieurs reprises pour des anniversaires... 






 Emmanuelle a adoré cette petite vache. J'avais joint aussi un fil dégradé et du chocolat qui a vite disparu... 😁

Valérie

jeudi 2 mars 2017

Petit cadeau de nouvelle année

Mon amie Nelly m'a envoyé fin janvier une petite surprise à laquelle je ne m'attendais pas mais qui m'a fait bien plaisir, un petit coussinet de nouvelle année. Il est magnifique, tout ce que j'aime... c'est là que je me rends compte que la photo est flou, tant pis, je publie quand même...


Trop beau, non ?
Encore merci Nelly, j'adore ce petit rouge-gorge !

Valérie