mercredi 28 février 2018

Quand la météo fait l'histoire


La météo a sa grande part de responsabilité dans des victoires ou défaites de grandes batailles, grandes guerres... Qu'aurait-il été de nous si le débarquement du 6 juin 1944 n'avait pu se faire à cause de la météo ? Et la révolution de 1789 aurait-elle eu lieu si le blé n'avait pas manqué ? Sécheresses, pluies diluviennes incessantes, forts gels, tempêtes, inondations...  ce livre nous montre que tout au long des siècles, la vie des hommes a toujours dépendu du temps qu'il faisait. En hiver il fait froid, en été il fait chaud. Les hivers ou été exceptionnels ne sont pas à mettre systématiquement sur le dos du réchauffement climatique, dont nous bassinent les médias fort mal documentés. Louis Bodin aborde aussi les changements de temps dus aux éruptions de volcans...

Mon avis : un début un peu lent portant sur des batailles d'autres siècles mais prouvant que le dénouement auraient été autre si le temps n'avait pas été aussi désastreux. Mais petit à petit on va vers des années dont on a entendu parlé, même si on n'était pas nés, avec la crue de la Seine à Paris en 1910, les hivers froid de 1954 et 1956, la sécheresse de 1976, l'hiver glacial de 1985-1986, la canicule de 2003,  la tempête Xynthia de 2010... 
Un livre très intéressant sur cette météo qui fait tant parler chaque jour et de nombreuses mises au point enrichissantes ! 
A lire d'urgence, vous ne verrez plus la météo sous le même angle... 

Quand la météo fait l'histoire - Louis Bodin - Editions Albin Michel - Existe également en format de poche aux éditions J'ai Lu.

Valérie


mardi 27 février 2018

Des cartes de vœux - 3e et dernière partie

Voici les dernières cartes de vœux que j'ai confectionnées pour les fêtes de fin d'année 2017. J'en ai fait pour l'entourage familial, les amis proches, les connaissances... J'avais le temps n'ayant pas repris d’activité professionnelle à ce moment-là t j'ai voulu faire plaisir à tout le monde avec des réalisations maison.
Seulement au vu des retours (cartes reçues, simple merci, voire pas un mot), je peux vous dire que pour les vœux 2018 je vais rigoureusement sélectionner les destinataires. Je veux bien être généreuse, mais ça a des limites ! J'y ai passé du temps, les fournitures ne sont pas gratuites non plus, ni les timbres... 
De  toute façon je retravaille bientôt alors j'aurai moins de temps pour bricoler... Raison de plus pour limiter la réalisation et l'envoi des cartes maisons...  








 



Bonne journée !
Valérie

vendredi 23 février 2018

Ma broderie du 1er janvier - Première avancée

Je vous avais dit ici  que j'avais choisi ma broderie du 1er janvier à l'occasion d'un SAL qu'organise mon amie Sandrine (son blog : http://laptitesardine.over-blog.com/).

Voici ma première avancée de cette grille de Country Cottage Needlework :


J'aime beaucoup, c'est rapide à broder et le rendu promet d'être fort joli. J'ai choisi une toile de lin grise de 12 fils, comme préconisé sur la fiche.

N’hésitez pas à aller voir sur le blog de Sandrine les autres toiles car les modèles sont différents pour chaque brodeuse participant à ce SAL !

Valérie

mardi 13 février 2018

Là où tu iras j'irai


Isabelle, 32 ans, se croit actrice avec un seul film à son actif, et n'a décroché depuis que des rôles dans des publicités. Et encore... depuis quelque temps, les castings se faisant rares, elle travaille chez Mc Do. Heureusement que Quentin, son petit ami, a un bon job...
Mais le petit monde d'Isabelle s'écroule le jour où celui-ci la quitte, après qu'elle ait refusé de l'épouser... Sans vrai revenus, Isabelle va alors accepter un étrange contrat : faire semblant d'être une vraie nounou diplômée d'une école renommée auprès des enfants d'un cinéaste, durant quelques semaines. Autrement dit, jouer un vrai rôle... 
A contre-coeur, Isabelle va laisser ses meilleurs amis, Amina et Alexandre, et surtout son petit chien, Woody-Allen, un chihuahua rescapé d'un refuge, et partir faire la nounou en Italie... alors qu'elle n'aime pas les enfants !
Au contact du petit Nicolas, muet depuis la mort de sa mère, Isabelle va vivre une drôle d'aventure...

Mon avis : de l'humour, de l'émotion, Isabelle est un concentré d'humour, de fraîcheur, elle, l'ado attardée... Si elle peut parfois agacer, on comprend mieux pourquoi elle est ainsi quand peu à peu se dévoile son passé, ce qui rend la rend finalement touchante. Les personnages secondaires sont tous aussi intéressants et attachants...
C'est un livre positif, agréable, que j'ai lu en 2 fois. Après avoir lu des livres graves ("Les oubliés du dimanche" et "Par amour"), ça m'a fait du bien de livre ce livre ! 

Là où tu iras j'irai - Marie Vareille - Editions Livre de Poche


Valérie

lundi 12 février 2018

Boîtes à friandises

Quelques petites réalisations rapides en scrap pour offrir des friandises pour les fêtes de fin d'année...










Valérie

samedi 10 février 2018

Des cadeaux reçus (1ère partie)

J'ai été assez gâtée encore ces derniers temps par mes croixpinettes, entre cadeaux de Noël et cadeaux d'anniversaire en retard...
En voici quelques uns, les autres feront l'objet d'un autre billet 😉, en espérant ne pas en oublier !

Il y a les petits cadeaux d'anniversaire de mon amie Frimousse (http://www.leschroniquesdefrimousse.com/). Pour celles qui ne le savent pas, j'ai habité pendant 7 ans à quelques pâtés de maison de chez elle, je l'ai connue bien avant l'origine de son blog et nous passions parfois des après-midi broderie ensemble...

Dans le petit colis il y avait ça :


Les croquignoles sont des biscuits régionaux, ça croque sous la dent mais c'est normal : il faut les tremper dans une coupette de champagne. Si vous trouvez que ça gâche le champagne, il est toujours possible de les tremper dans le café ou un thé ! 
Il y avait aussi cette mini troussette trop jolie... Et dedans une p'tite surprise...


Elle cachait une paire de ciseaux et sa petite pendouille en forme de cœur ! J'adore !!!! 



Z'êtes jalouses, hein ?
Attendez, ce n'est pas fini !! De mon amie franc-comtoise Carole, j'ai eu ces petites choses :


Un joli petit sac pochon :


Une pendouille brodée lapinou en forme de cœur (il est accroché à une petite fenêtre dans l'entrée de la maison)


Des carrés à démaquiller écologiques faits maison :


Et là ce n'est pas du fait-maison mais ça m'a fait également plaisir, un sac en tissu de mon salon de thé préféré à Besançon "Cake and the City", une super bonne adresse que je vous conseille si vous allez faire un tour en Franche-Comté. Sarah et Sophie sont adorables et les cupcakes... une tuerie !! J'ai déjà demandé si elles comptaient faire un 2e salon de thé à Rennes, parce que ça me manque ce salon de thé bien sympa...


Bref, voilà, j'ai été super gâtée par Frimousse et Carole, merci encore à toutes les deux ! 💜💜💜💜

Valérie

vendredi 9 février 2018

Par amour


Voici les deux livres que j'ai reçu courant janvier pour le Prix des lecteurs U 2018.
J'ai donc commencé par "Par amour" de Valérie Tong Cuong :


Juin 1940 - Dans la ville Du Havre, Emélie, sa sœur Muguette et leurs enfants respectifs Lucie et Jean, Joseph et Marline, sont contraints d'abandonner leurs logements et de partir en exode comme des milliers d'autres habitants face à la menace allemande. 
Si Emélie a la tête sur les épaules, elle aime d'un amour inconditionnel son mari Joffre, mobilisé dont elle a peu de nouvelles, l'aimant plus que ses propres enfants. Muguette, plus joyeuse, peut-être plus naïve aussi, s'inquiète pour son mari Louis prisonnier en Prusse-Orientale mais sait être une mère aimante qui gâte ses enfants.
Chacun va vivre cette guerre de façon différente, en soutenant le maréchal encore en place au gouvernement, en soutenant discrètement la résistance, en appréciant la vie paisible en Algérie loin de la guerre et des privations dans leur ville d'origine, en combattant la maladie, en luttant contre les sentiments contradictoires nés du retour du mari, du père...

Mon avis : Un  roman très beau, très émouvant et très dur à la fois sur la seconde guerre mondiale, qu'il est vraiment difficile de résumer et d'en parler. Chaque personnage, adulte, enfant, raconte la guerre, ce qu'il vit, ce qu'il ressent. J'ai eu plus de compassion pour Muguette que pour Emélie, cette dernière m'a semblé quelqu'un de très égoïste par amour pour son mari. Les enfants sont aussi très touchants.
C'est un livre qui va bien à lire, dense, très détaillé sur la guerre au Havre, on sent un travail de recherche très abouti, de qualité, j'en félicite l'auteure ! 
Bref, une jolie découverte.

"Par amour" - Valérie TONG CUONG - Editions le Livre de Poche

Valérie


mercredi 7 février 2018

SAL "Petits messages à broder"

Non, non, je n'organise pas de SAL, il s'agit de celui mené par Esperluette (http://latelier-desperluette.com/) et auquel je participe, à partir d'un des modèles du livre du même nom "Petits messages à broder".
J'ai choisi "Jacques a dit be happy" car cette phrase me plait énormément, il faut positiver (ce que j'ai du mal à faire, grosse douteuse que je suis) et j'ai choisi de la broder sur une toile de lin noire pour un message de type ardoise à la fin. Je n'avance pas vite car je défais souvent, faute de bonne visibilité... Mais je vais m'accrocher !


Valérie

samedi 3 février 2018

En-cours marin...

Pas moyen de retrouver une photo de ma précédente avancée, alors voilà, je vous montre où j'en suis sur ce kit de Lanarte. J'adore cette broderie sur une toile Lugana, facile à broder surtout en cas de fatigue !  
Et le rendu, oh là là ! Franchement déjà là j'adore alors une fois terminés, cette broderie va être magnifique !


Valérie

jeudi 1 février 2018

Mont Sain-Michel début janvier

Tout début janvier, pendant les vacances scolaires, nous avons décidé d'aller au Mont Saint-Michel. La dernière fois que nous y étions allés les garçons étaient petits... Aussi cette fois ils ont été plus qu'intéressés.
Et à notre grande surprise, eh bien il y avait du monde même pour une période hivernale ! 

Nous étions dans la période des grandes marées, mais les plus gros coefficients de marée haute étaient principalement tôt le matin. Donc c'est à marée basse que nous avons vu le Mont Saint-Michel.

















Vous savez ce qu'on trouve derrière cette petite porte ? La mairie !



Et ici, la police municipale !















Bon la prochaine fois, on compte bien y aller quand le Mont Saint-Michel sera entouré d'eau ! On guettera les marées...

Valérie